Affection extrêmement inconfortable, et souvent douloureuse pour bon nombre de femmes, la Candidose (mycose vaginale) peut se traiter au moyen de divers produits facilement disponibles.

De nombreux experts estiment que 75% des femmes présenteront des symptômes de mycose vaginale à un moment ou un autre de leur vie. Examinons donc les faits.

Le Candida est un simple champignon qui a été autorisé à se reproduire sans limites, formant alors ce que l’on appelle une mycose.

Le Candida est toujours présent l’intérieur ou à l’extérieur de nos organismes et sa quantité est généralement contrôlée par différentes bactéries. Il se trouve normalement dans nos intestins, sous les aisselles, ou toute autre région chaude et humide.

En général, d’autres bactéries amicales limiteront ce champignon, mais si l’équilibre est perturbé, le candida se reproduira sans limites et formera une mycose, qui s’aggravera sur les zones infectées.

Généralement, les symptômes les plus courants de la mycose vaginale sont des démangeaisons intenses, accompagnées d’une sensation de brûlure et de douleur. Un écoulement de liquide est aussi plutôt normal chez beaucoup de personnes, mais ce n’est pas toujours le cas. Celui-ci aura une texture blanche, crémeuse, et peut être épais ou très liquide.

En outre, la miction, ainsi que les rapports sexuels, peuvent être assez douloureux.

Remarquablement, les causes réelles de la mycose ne sont pas connues, mais les facteurs qui peuvent l’aggraver sont bien documentés :

  • La consommation d’antibiotiques
  • La prise de pilules contraceptives
  • Un système immunitaire affaibli
  • Les menstruations (règles)
  • La grossesse
  • Un diabète mal contrôlé
  • La prise de traitements aux stéroïdes, surtout à long terme
  • Les rapports sexuels

Tous ces facteurs ont un impact sur les bactéries qui contrôlent les niveaux de Candida. En premier lieu, ils vont normalement réduire le nombre de ces bactéries et les rendre par conséquent incapables de restreindre la quantité de Candida.

Il existe plusieurs moyens d’empêcher la formation de mycoses :

  • N’utilisez pas de savon parfumé, de déodorant vaginal ou de bain à bulles
  • Portez des jeans, pantalons amples, ainsi que des sous-vêtements confortables
  • Essuyez-vous soigneusement après avoir utilisé les toilettes
  • Ne lavez pas trop souvent la région du vagin – être trop hygiénique détruit souvent des bactéries essentielles

Malheureusement pour beaucoup de femmes, indépendamment des précautions qu’elles prennent, elles resteront régulièrement victimes de mycoses.

Les traitements contre les mycoses vaginales se présentent généralement sous la forme de comprimés qui contiennent les substances antifongiques itraconazole ou fluconazole. Les crèmes et diaphragmes constituent d’autres types de traitement. Normalement, ceux-ci fonctionnent bien et tous les symptômes disparaissent au bout de 3 à 7 jours.

Chacun des traitements ci-dessus est accessible en magasins sans avoir besoin d’une ordonnance, bien que les comprimés et autres types de médicaments ne soient pas conseillés pour les femmes enceintes.

Pour environ une femme sur cinq, les traitements ci-dessus ne fonctionneront pas et un examen médical sera nécessaire ; pour plusieurs femmes, la mycose réapparaîtra régulièrement.

Pour les personnes souffrant de mycoses plus de 4 fois par an, il s’agit alors d’un problème complexe qui n’est pas facile à traiter. C’est pourquoi de nombreux traitements alternatifs et autres arnaques sont souvent vendus avec force aux personnes désespérées.

Si vous faites partie des “une femme sur 5” qui ont des mycoses à répétition, un produit probiotique cliniquement formulé pour attaquer les mycoses à la source et empêcher qu’elles n’apparaissent est souvent recommandé par les médecins.

Le produit s’appelle Alaczen est il est en vente sur Internet sans ordonnance.

En savoir plus sur leur site Internet d’Alaczen